Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2018-04-10T21:16:47+02:00

Les écrits du CRPE

Publié par ananas-fait-sa-salade

À l'origine, j'avais l'intention d'écrire un article sur les derniers jours avant les écrits et puis finalement, je n'ai pas pris le temps de le rédiger. Je vais donc faire un mix entre les derniers jours et les épreuves.

Passer les écrits du CRPE en 5 moments clés

1 - Les deux dernières semaines

Je ne sais pas si vous avez ressenti la même chose, mais pendant les deux dernières semaines, j'oscillais entre la sensation de tout savoir et celle de ne rien connaitre. Bien évidemment, j'avais toujours des cours à l'ESPE, donc impossible de réviser en journée, sauf si comme la majorité de mes camarades vous séchiez... C'est donc un stress permanent entre le "je devrais encore travailler" et le "je suis complètement épuisée par ma journée"...

2 - Le dernier week-end

J'avais prévu de ne quasiment pas travailler pour ne pas saturer le jour J. Donc globalement, mon programme consistait à me regarder un film, à lire, bref à faire autre chose. Mais ça, c'était sans compter mon cerveau... Parce que tout était prétexte à ramener le CRPE sur le tapis : un personnage stressé, mon cerveau qui me dit "tiens et toi d'ailleurs ?" ; une phrase alambiquée avec un participe passé au milieu, "alors combien de propositions ? Pourquoi cet accord ?" ; le mot position, "c'est quoi déjà la valeur de position d'un phonème ?". Bref, toutes les cinq minutes, tu te retrouves à réfléchir sur le CRPE ou à vérifier une notion dans les bouquins... Je dois dire que ça n'a pas été le meilleur week-end de ma vie !

3 - Les 3/4 d'heure d'avance

Pour être franche, j'ai été surprise par mon état le jour J. J'étais étrangement détendue. Bien sûr, j'ai eu quelques coups de stress, mais ce n'était rien comparé à la veille. J'étais pourtant persuadée que le stress allait monté pendant ces 3/4 d'heure d'attente imposé, surtout que comme à mon habitude, j'avais une heure d'avance sur les 3/4h d'avance... Le sentiment est assez étrange, parce que finalement, tu sais que tu ne peux rien faire d'autre qu'attendre, remplir les entêtes des copies et aller au toilette !

Et puis, il faut dire que l'une des surveillantes du français était sans doute mille fois plus stressée que les candidats, donc c'était plutôt amusant à voir ! Elle tournait dans tous les sens, s'asseyait, se relevait, allait remettre une nouvelle copie... Ah oui, parce qu'il faut le savoir, comme il y a un taux de présence assez faible par rapport au taux d'inscrit (en gros 1/2), les tables ne sont pas étiquetées et toutes les copies ne sont pas mises sur les tables. Quand toutes les places prévues sont presque toutes prises, les surveillants remettent des copies sur de nouvelles tables. Donc au début, tu arrives et tu te dis : "Chouette, on va avoir plein de places", mais en fait non, car il faudra te pousser pour que quelqu'un puisse s'installer entre deux candidats ! Un conseil, appliquer la méthode de "Je m'étale beaucoup beaucoup", comme ça ils n'oseront pas te demander de te pousser ! Il suffira de replier légèrement tes affaires pour laisser un peu plus de place à la personne qui elle devra se décaler...

4- La découverte des sujets

L'enveloppe s'ouvre (avec beaucoup de difficultés, puisque pas de ciseau le premier jour) et distribution. Tu parcours les pages et étrangement, aucune panique plutôt un étrange sentiment de "tu verras ça en temps voulu". Et tu t'attaques à la première partie, tu relèves la tête, déjà 1h30 que tu composes, vite vite, pas de temps à perdre ! Deuxième partie, Troisième. On annonce déjà qu'il ne reste que 30 minutes. Tu relis à vitesse grand V, il n'y a plus que 5 minutes. On pose les crayons, le temps est écoulé !

Les deux sujets étaient longs et assez complexe, donc pas le temps de souffler, ni de voir le temps passé... Intense, mais passionnant ! Genre, l'autre, un concours passionnant ?! Bah étrangement oui, les sujets notamment pour l'analyse, la didactique de français, comme de math et les différents exercices de maths étaient plutôt intéressants, donc facile de s'y plonger !

5- L'attente des résultats

Franchement, je n'aurai jamais cru que le plus dur serait d'attendre les résultats... Heureusement, il n'y a que deux semaines et demi à attendre, mais c'est infernal cette boule au ventre, et cette insidieuse idée que peut-être tu t'es complètement plantée, que peut-être ce que tu as fait n'est pas suffisant, que peut-être tu n'iras pas aux oraux...

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog