Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2018-04-18T16:00:00+02:00

Mes 3 stages de M1

Publié par ananas-fait-sa-salade

Dans mon académie, mais je crois que c'est partout pareil, nous devons faire trois stages dans deux écoles et deux cycles différents pendant l'année de M1. Contrairement au stage que j'ai eu à faire l'année dernière, ce n'était pas à moi de trouver l'école qui allait m'accueillir, mais l'inspection académique et l'ESPE... Autant dire qu'on les a attendues longtemps les affectations !

Pour ma part, j'ai été pour les deux écoles dans des villes assez proche de chez moi (moins de 25 minutes, alors que certains étaient à plus d'une heure et demi avec les bouchons). Les deux premiers stages étaient dans une classe de CP (1 semaine d'observation et 2 de pratique accompagnée) et le second dans une classe de Grande Section (2 semaines de pratique accompagnée). Comme ce sont les trois périodes que j'ai préférées cette année, je me suis dit qu'il fallait absolument que je vous en parle !

5 choses à retenir de ces trois stages

1 - Les informations entre l'inspection académique et l'ESPE ne circulent pas très vite

Eh, oui, les MAT (Maitres d'accueil Temporaire, autrement dit les titulaires de la classe où nous allions) devaient se faire connaitre au près de l'inspection académique, de là, une liste des MAT disponibles a été rédigée puis envoyée à l'ESPE qui a ensuite réparti les binômes suivant la logique : un stage dans l'agglo, l'autre non. Bref, un joyeux casse-tête, surtout quand la liste n'est pas envoyée rapidement à l'ESPE. Résultat des courses, pour le premier stage, on a reçu nos affectations 3 jours avant le début et avant même que nos MAT soient au courant que nous débarquions...

2 - Impossible de ne faire qu'observer pendant le stage d'observation

Normalement, tu n'es censée qu'observer la classe et le fonctionnement de l'enseignement, mais concrètement, la classe n'a pas encore commencé que tu aides déjà un élève ! Dès le lendemain, tu prends un des groupes pour la lecture, pour reformuler la consigne, réexpliquer un exercice... C'est ce qu'on appelle être toute de suite dans le bain et c'est ça qui est le plus sympa en stage. À peine arrivée, on te considère déjà presque comme une maitresse ! Et puis d'une certaine manière, ça t'apprend aussi le métier, parce que tu comprends qu'être enseignant, c'est être partout à la fois !

3 - L'ambiance dans l'école fait tout

Pour mes deux premiers stages, j'étais dans une énorme école de 15 classes. Du coup, il y avait deux bâtiments et des cours de récréation séparées et donc à part les deux  autres enseignantes de CP, je ne voyais pas grand monde... Le midi chacun mangeait dans sa classe et c'était tout... Par contre, pour le troisième stage, j'étais dans une maternelle de six classes (ce qui est aussi plutôt une grande maternelle), mais les enseignantes étaient très soudées et tous les midis, tu entendant un retentissant : "À table !".

J'ai vraiment préféré cette deuxième école, tout simplement, parce que tu t'y sens beaucoup moins isolée, tu rigoles, tu papotes... Avec ma binôme, on a été immédiatement adoptées dans l'équipe. Les enseignantes étaient supers sympas ! Bref, j'espère avec une équipe comme celle-ci quand je serai en poste (Croisons les doigts pour que ce soit l'année prochaine) ! Parce que franchement, tu sens que tu peux compter sur les autres, que tu ne déranges pas !

4 - Préparer sa classe, ça prend du temps

Vu que les stages 2 et 3 sont des stages de pratique accompagnés, nous devions préparer plusieurs séances à mener en classe avec les élèves. Sauf qu'avant de les présenter, il fallait bien trouver ce que nous voulions faire, comment nous voulions faire, l'activité que feraient les élèves, le matériel que nous allions utiliser pour ça, le déroulement, les consignes à dire, les aides possibles, les... Bref, vous avez compris : beaucoup de choses. En plus, comme nous sommes novices, nous n'avons pas de banques de séances - bien qu'édumoov et les blogs peuvent aider -, ni de banques de matériel, toutes les flashcards, plateaux de jeu sont à construire ou à trouver sur internet... J'ai mis plus d'une après-midi à préparer ma toute première séance d'anglais en CP, séance qui devant élèves n'a duré que 45 minutes... Mais au moins, elle s'est bien déroulée !

5 - Il n'y a rien de mieux que d'être avec les élèves

Une fois préparées, j'ai bien évidemment réalisé mes séances avec les élèves et franchement, il n'y a rien de mieux ! Au moment où l'enseignante me laissait la classe, j'oubliais tout et je ne voyais plus qu'eux et mon objectif... Dans un coin de ma tête, je savais que j'étais observée, mais plus rien n'avait d'importance à part mes élèves ! C'est tellement euphorisant ! Au moins, je sais que je ne me suis pas trompée de voie :)

Dans un prochain article, je pense que je vous présenterai le jeu que j'ai créé pour les grandes sections sur la lecture et l'écriture de quelques syllabes...

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog